PARTIR….

PARTIR….

Je ne sais pas si je voyage pour prendre des photos ou si je prends des photos parce que je voyage . Graciela Magnoni.

 

Je ne partirais pas sans mon appareil photo, il est à la fois mon regard et ma pensée

Partager les rêves que l’on s’est défini est ma vision de la vie.

 

La mer me raconte

La mer me raconte

Réalise tes rêves !

Juin 2022 sera le grand départ pour Fisheye, mon valeureux voilier, pour rejoindre la grande bleue, la méditerranée en longeant les côtes espagnoles, portugaises, le détroit de Gibraltar…

Suivez la route de Fisheye, je vous ferai partager la vie à bord, les rencontres à terre, la méditation face à l’océan, ses lumières, ses colères, et dites vous qu’un rêve est toujours accessible quand on y croit.

 

Murmure de l’océan

Murmure de l’océan

L’océan, miroir d’eau quand le souffle du vent est nul, une risée apparaît au premier souffle, l’océan ondule, se gonfle, la houle s’amplifie et les vagues déferlent..

Comme les gondoles …

Comme les gondoles …

400 gondoliers exercent avec passion leur métier, 30 sont construites par an dans les 2 chantiers navals restants, même si leur nombre décroît, la gondole reste l’emblème de la ville.  

Elles sillonnent les canaux étroits de la ville, là où les bateaux à moteur ne vont pas, se faufilent sous les ponts  ou la tradition est de toucher la voûte avec le plat de la main .

Leur particularité vient de la façon de ramer avec la « Voga » , les gondoles sont asymétriques pour manoeuvrer facilement et partout, le gondolier utilise son pied pour s’écarter du mur.

La Venise des Vénitiens :

La Venise des Vénitiens :

Hors des circuits touristiques, en prenant le temps de se perdre dans les ruelles de Venise, en butant sur une impasse, en débouchant sur un campo ( place avec en son centre un puits ou les habitants venaient s’approvisionner en eau ) on tombera forcément sur les habitants de la Sérénissime. Ils sont 55 000 à y vivre à l’année.

la vie à Venise c’est le foot des enfants sur une place ensoleillée, un rendez-vous dans un café pour y boire un spritz à la tombée du jour, une halte au marché du rialto, le coeur de la vie vénitienne, farniente au bord d’un canal, lecture sur un balcon…

error: Content is protected !!